Description of node <http://id.insee.fr/concepts/definition/c1355/definition/v2/fr>

Subject Predicate Object
http://id.insee.fr/concepts/definition/c1355/definition/v2/fr http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type http://rdf-vocabulary.ddialliance.org/xkos#ExplanatoryNote
http://id.insee.fr/concepts/definition/c1355/definition/v2/fr http://purl.org/pav/version 2
http://id.insee.fr/concepts/definition/c1355/definition/v2/fr http://rdf-vocabulary.ddialliance.org/xkos#plainText La tonne-équivalent-pétrole (TEP) représente la quantité d'énergie contenue dans une tonne de pétrole brut, soit 41,868 gigajoules. Cette unité est utilisée pour exprimer dans une unité commune la valeur énergétique des diverses sources d'énergie. Selon les conventions internationales, une tonne-équivalent-pétrole équivaut par exemple à 1 616 kg de houille, 1 069 m3 de gaz d'Algérie ou 954 kg d'essence moteur. Pour l'électricité, 1 tep vaut 11,6 MWh. Mais, lorsqu'elle est produite par une centrale nucléaire, la convention est de tenir compte des pertes de chaleur qui produisent le panache de vapeur d'eau des centrales et de ne retenir qu'un tiers des 11,6 MWh, soit 3,8 MWh (les pertes de transformation des centrales thermiques figurent dans les bilans de l'énergie, par comparaison entre les combustibles utilisés et l'électricité produite).
http://id.insee.fr/concepts/definition/c1355/definition/v2/fr http://purl.org/dc/terms/language fr
http://id.insee.fr/concepts/definition/c1355/definition/v2/fr http://eurovoc.europa.eu/schema#noteLiteral <div xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml"><p>La tonne-équivalent-pétrole (TEP) représente la quantité d'énergie contenue dans une tonne de pétrole brut, soit 41,868 gigajoules. Cette unité est utilisée pour exprimer dans une unité commune la valeur énergétique des diverses sources d'énergie. Selon les conventions internationales, une tonne-équivalent-pétrole équivaut par exemple à</p><p>1 616 kg de houille, 1 069 m3 de gaz d'Algérie ou 954 kg d'essence moteur.</p><p>Pour l'électricité, 1 tep vaut 11,6 MWh. Mais, lorsqu'elle est produite par une centrale nucléaire, la convention est de tenir compte des pertes de chaleur qui produisent le panache de vapeur d'eau des centrales et de ne retenir qu'un tiers des 11,6 MWh, soit 3,8 MWh (les pertes de transformation des centrales thermiques figurent dans les bilans de l'énergie, par comparaison entre les combustibles utilisés et l'électricité produite).</p></div>
http://id.insee.fr/concepts/definition/c1355 http://www.w3.org/2004/02/skos/core#definition http://id.insee.fr/concepts/definition/c1355/definition/v2/fr