Description of node <http://id.insee.fr/qualite/attribut/1902/S.10.6/texte>

Subject Predicate Object
http://id.insee.fr/qualite/attribut/1902/S.10.6/texte http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type http://purl.org/dc/dcmitype/Text
http://id.insee.fr/qualite/attribut/1902/S.10.6/texte http://purl.org/dc/terms/language http://id.insee.fr/codes/langue/fr
http://id.insee.fr/qualite/attribut/1902/S.10.6/texte http://rdf.insee.fr/def/base#additionalMaterial http://id.insee.fr/documents/document/561
http://id.insee.fr/qualite/attribut/1902/S.10.6/texte http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#value <p>Trois &eacute;tapes sont n&eacute;cessaires au chiffrage de la d&eacute;pense de consommation d'une ann&eacute;e donn&eacute;e&nbsp;:</p> <p>1. Dans une optique comportement des m&eacute;nages, une "proposition" &agrave; un niveau de nomenclature tr&egrave;s fin est &eacute;labor&eacute;e gr&acirc;ce &agrave; une synth&egrave;se de sources vari&eacute;es&nbsp;: enqu&ecirc;tes p&eacute;riodiques (Budget de famille, par exemple) ou de conjoncture aupr&egrave;s des m&eacute;nages, enqu&ecirc;tes de branches, statistiques de syndicats professionnels, donn&eacute;es sur le commerce ext&eacute;rieur, exploitation de panels de m&eacute;nages ou&nbsp;de commer&ccedil;ants.</p> <p>Cette premi&egrave;re synth&egrave;se conduit&nbsp;:</p> <p>- le plus souvent, &agrave; retenir un indice d'&eacute;volution en valeur, utilis&eacute; pour obtenir une consommation en valeur courante. Celle-ci est ensuite d&eacute;flat&eacute;e par l'&eacute;volution annuelle moyenne des prix &agrave; la consommation (IPC) afin d'obtenir la consommation &eacute;valu&eacute;e aux prix de l'ann&eacute;e pr&eacute;c&eacute;dente&nbsp;;<br />- dans les autres cas, &agrave; retenir un indice d'&eacute;volution en volume, qui, appliqu&eacute; &agrave; la consommation en valeur de l'ann&eacute;e pr&eacute;c&eacute;dente, permet d'obtenir la consommation &eacute;valu&eacute;e aux prix de l'ann&eacute;e pr&eacute;c&eacute;dente. A cette derni&egrave;re, on applique l'&eacute;volution annuelle moyenne des prix &agrave; la consommation pour obtenir la consommation en valeur courante.</p> <p>2. Ces estimations d&eacute;taill&eacute;es sont ensuite confront&eacute;es &agrave; un niveau plus agr&eacute;g&eacute; &agrave; d'autres &eacute;valuations&nbsp;:</p> <p>- les comptes du commerce, &eacute;labor&eacute;s dans une optique de distribution, sur le champ de la "consommation commercialisable"&nbsp;;<br />- les "&eacute;quilibres ressources-emplois" par produits (dans lesquels la consommation constitue un emploi), o&ugrave; pr&eacute;domine l'optique production.</p> <p>Des arbitrages qui peuvent toucher la consommation des m&eacute;nages sont n&eacute;cessaires. Le plus souvent, l'&eacute;valuation de&nbsp;la consommation est arr&ecirc;t&eacute;e &agrave; la fin de cette &eacute;tape.</p> <p>3. Dans une derni&egrave;re phase, la consommation &eacute;quilibr&eacute;e par produits et l'agr&eacute;gat "d&eacute;pense de consommation finale des m&eacute;nages" sont confront&eacute;s aux grands &eacute;quilibres du "tableau &eacute;conomique d'ensemble" et aux agr&eacute;gats du compte des m&eacute;nages. Cette confrontation peut &eacute;galement mener &agrave; des arbitrages, qui modifient l'&eacute;valuation de la consommation.</p> <p>Les d&eacute;penses individualisables des administrations publiques (transferts sociaux en nature) sont quant &agrave; elles issues des comptes essentiellement &eacute;labor&eacute;s par la Direction des Finances Publiques (DGFiP) et valid&eacute;s par l'Insee. Les d&eacute;penses individualisables des institutions sans but lucratif au service des m&eacute;nages (ISBLSM) sont &eacute;valu&eacute;es dans le cadre de la synth&egrave;se du compte de ce secteur institutionnel.</p>
http://id.insee.fr/qualite/attribut/1902/S.10.6 http://id.insee.fr/qualite/simsv2fr/attribut/S.10.6 http://id.insee.fr/qualite/attribut/1902/S.10.6/texte