Description of node <http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/55/noteGenerale/v1>

Subject Predicate Object
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/55/noteGenerale/v1 http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type http://rdf-vocabulary.ddialliance.org/xkos#ExplanatoryNote
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/55/noteGenerale/v1 http://purl.org/pav/version 1
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/55/noteGenerale/v1 http://rdf-vocabulary.ddialliance.org/xkos#plainText La division 55 vise le classement des unités exerçant les activités d'hébergement, de restauration ou de fourniture de boissons hors du domicile des clients. Les activités similaires exercées dans la sphère domestique et à son propre domicile par un particulier sortent du champ économique.Il y a emboîtement des activités de la division 55 au sens où la fourniture des boissons est une activité qui peut être distincte aussi bien qu'intégrée dans la restauration (fourniture de repas, avec boissons) ; de même, la restauration est une activité spécifique, mais qui peut être incluse implicitement dans l'hébergement.Les unités qui relèvent des deux premiers groupes de la division 55 offrent au moins l'hébergement : cela va des hôtels, pouvant offrir des services variés, aux terrains de camping en passant par les résidences universitaires ; contrairement au service du logement (division 70.2A), il s'agit ici d'une possibilité d'hébergement de courte durée, ou du moins à durée déterminée, qui n'implique pas, en général, un changement de l'adresse de résidence des personnes hébergées.Les unités qui relèvent de la restauration (troisième groupe) offrent tous les types de repas, depuis les restaurants traditionnels jusqu'aux lieux de restauration rapide, en offrant notamment la possibilité de consommer sur place avec un minimum d'installations permanentes. Pour justifier d'une activité de service de restauration, il est en effet nécessaire d'aller au-delà de la fourniture d'un bien alimentaire (c'est un input du service de restauration). La simple fourniture d'aliments pour consommation immédiate relève du commerce de détail alimentaire (en magasin ou hors magasin) en l'absence de transformation significative des ingrédients, ou de l'industrie alimentaire s'il y a une transformation importante (cuisson ou préparation d'aliments : préparation de pâtisseries par exemple).Les débits de boissons, alcoolisées ou non, offrent nécessairement la possibilité de consommer sur place. Sinon, il s'agit de commerce de boissons. Il associent parfois des activités récréatives (musique, spectacle, danse) et des consommations sous un paiement unique. Mais il convient, autant que possible, de considérer qu'il s'agit d'activités séparées. Un dernier groupe rassemble les cantines, les traiteurs et la préparation de repas pour des prestataires de restauration (ces derniers pouvant avoir une activité principale différente : compagnies aériennes par exemple).Enfin, seul l'usage, variable dans l'espace et dans le temps, permet de délimiter les services combinés : le petit déjeuner est ou non compris dans le prix de la chambre ; la restauration est habituellement comprise dans le prix du transport aérien et non comprise dans celui du transport ferroviaire. L'hébergement en pension complète est évidemment compris dans une croisière transatlantique, mais pas sur un transbordeur, etc. On attend d'un forfait pour l'hébergement en village de vacances qu'il comprenne non seulement le prix de pension, mais aussi des prestations récréatives, sportives ou culturelles. En tout état de cause, les services combinés sont regroupés avec le service principal si les services annexes sont inclus dans le prix du service principal. Les services annexes sont classés pour ce qu'ils sont, dès lors qu'ils sont facturés à part.
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/55/noteGenerale/v1 http://purl.org/dc/terms/language fr
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/55/noteGenerale/v1 http://eurovoc.europa.eu/schema#noteLiteral <div xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml"><p>La division 55 vise le classement des unités exerçant les activités d'hébergement, de restauration ou de fourniture de boissons hors du domicile des clients. Les activités similaires exercées dans la sphère domestique et à son propre domicile par un particulier sortent du champ économique.</p><p>Il y a emboîtement des activités de la division 55 au sens où la fourniture des boissons est une activité qui peut être distincte aussi bien qu'intégrée dans la restauration (fourniture de repas, avec boissons) ; de même, la restauration est une activité spécifique, mais qui peut être incluse implicitement dans l'hébergement.</p><p>Les unités qui relèvent des deux premiers groupes de la division 55 offrent au moins l'hébergement : cela va des hôtels, pouvant offrir des services variés, aux terrains de camping en passant par les résidences universitaires ; contrairement au service du logement (division 70.2A), il s'agit ici d'une possibilité d'hébergement de courte durée, ou du moins à durée déterminée, qui n'implique pas, en général, un changement de l'adresse de résidence des personnes hébergées.</p><p>Les unités qui relèvent de la restauration (troisième groupe) offrent tous les types de repas, depuis les restaurants traditionnels jusqu'aux lieux de restauration rapide, en offrant notamment la possibilité de consommer sur place avec un minimum d'installations permanentes. Pour justifier d'une activité de service de restauration, il est en effet nécessaire d'aller au-delà de la fourniture d'un bien alimentaire (c'est un input du service de restauration). La simple fourniture d'aliments pour consommation immédiate relève du commerce de détail alimentaire (en magasin ou hors magasin) en l'absence de transformation significative des ingrédients, ou de l'industrie alimentaire s'il y a une transformation importante (cuisson ou préparation d'aliments : préparation de pâtisseries par exemple).</p><p>Les débits de boissons, alcoolisées ou non, offrent nécessairement la possibilité de consommer sur place. Sinon, il s'agit de commerce de boissons. Il associent parfois des activités récréatives (musique, spectacle, danse) et des consommations sous un paiement unique. Mais il convient, autant que possible, de considérer qu'il s'agit d'activités séparées. Un dernier groupe rassemble les cantines, les traiteurs et la préparation de repas pour des prestataires de restauration (ces derniers pouvant avoir une activité principale différente : compagnies aériennes par exemple).</p><p>Enfin, seul l'usage, variable dans l'espace et dans le temps, permet de délimiter les services combinés : le petit déjeuner est ou non compris dans le prix de la chambre ; la restauration est habituellement comprise dans le prix du transport aérien et non comprise dans celui du transport ferroviaire. L'hébergement en pension complète est évidemment compris dans une croisière transatlantique, mais pas sur un transbordeur, etc. On attend d'un forfait pour l'hébergement en village de vacances qu'il comprenne non seulement le prix de pension, mais aussi des prestations récréatives, sportives ou culturelles. En tout état de cause, les services combinés sont regroupés avec le service principal si les services annexes sont inclus dans le prix du service principal. Les services annexes sont classés pour ce qu'ils sont, dès lors qu'ils sont facturés à part.</p></div>
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/55/noteGenerale/v1 http://rdf.insee.fr/def/base#validFrom 2003-01-01T00:00:00.000+01:00
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/55 http://www.w3.org/2004/02/skos/core#definition http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/55/noteGenerale/v1