Description of node <http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/15/noteGenerale/v1>

Subject Predicate Object
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/15/noteGenerale/v1 http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type http://rdf-vocabulary.ddialliance.org/xkos#ExplanatoryNote
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/15/noteGenerale/v1 http://purl.org/pav/version 1
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/15/noteGenerale/v1 http://rdf-vocabulary.ddialliance.org/xkos#plainText Les industries alimentaires transforment les produits de la culture, de l'élevage ou de la pêche, en aliments et en boissons pour l'homme ou l'animal, en déclinant aussi la production de divers produits intermédiaires non directement alimentaires. Cette activité génère fréquemment des co-produits (par exemple viandes et peaux relativement à l'activité d'abattage) ou des sous-produits (par exemple tourteaux).La division est organisée en sous-filières : viandes, poissons, fruits et légumes, corps gras, produits laitiers, meunerie et travail du grain, aliments pour animaux, autres filières alimentaires, boissons. Ainsi, la fabrication de conserves et de plats cuisinés relève-t-il des groupes 15.1, 15.2 ou 15.3 selon qu'ils sont principalement à base de viandes, de poissons ou de légumes mais ne peut être isolée en tant que tel.La production est le plus souvent réalisée pour compte propre, avec quelques cas de services industriels comme l'abattage à façon.Il est parfois nécessaire de clarifier la distinction avec le commerce : ainsi, les boulangeries, pâtisseries, charcuteries, ... qui vendent leur production, sont à classer à ce titre en industrie alimentaire, même s'il y a vente au détail, y compris en boutique ; là ou la transformation est minime (boucherie, poissonnerie, ...) le classement en commerce se justifie.La fourniture d'aliments relève de la restauration si et seulement si ces aliments constituent les inputs d'un service incluant au moins la possibilité de consommer sur place en bénéficiant d'un minimum d'installations fixes. Sinon, elle relève de l'industrie (fabrication de pâtisseries, de pizzas, ...) si la transformation est significative, et plus souvent du commerce si la transformation est minime (vente de sandwichs, hot dogs, ...).
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/15/noteGenerale/v1 http://purl.org/dc/terms/language fr
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/15/noteGenerale/v1 http://eurovoc.europa.eu/schema#noteLiteral <div xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml"><p>Les industries alimentaires transforment les produits de la culture, de l'élevage ou de la pêche, en aliments et en boissons pour l'homme ou l'animal, en déclinant aussi la production de divers produits intermédiaires non directement alimentaires. Cette activité génère fréquemment des co-produits (par exemple viandes et peaux relativement à l'activité d'abattage) ou des sous-produits (par exemple tourteaux).</p><p>La division est organisée en sous-filières : viandes, poissons, fruits et légumes, corps gras, produits laitiers, meunerie et travail du grain, aliments pour animaux, autres filières alimentaires, boissons. Ainsi, la fabrication de conserves et de plats cuisinés relève-t-il des groupes 15.1, 15.2 ou 15.3 selon qu'ils sont principalement à base de viandes, de poissons ou de légumes mais ne peut être isolée en tant que tel.</p><p>La production est le plus souvent réalisée pour compte propre, avec quelques cas de services industriels comme l'abattage à façon.</p><p>Il est parfois nécessaire de clarifier la distinction avec le commerce : ainsi, les boulangeries, pâtisseries, charcuteries, ... qui vendent leur production, sont à classer à ce titre en industrie alimentaire, même s'il y a vente au détail, y compris en boutique ; là ou la transformation est minime (boucherie, poissonnerie, ...) le classement en commerce se justifie.</p><p>La fourniture d'aliments relève de la restauration si et seulement si ces aliments constituent les inputs d'un service incluant au moins la possibilité de consommer sur place en bénéficiant d'un minimum d'installations fixes. Sinon, elle relève de l'industrie (fabrication de pâtisseries, de pizzas, ...) si la transformation est significative, et plus souvent du commerce si la transformation est minime (vente de sandwichs, hot dogs, ...).</p></div>
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/15/noteGenerale/v1 http://rdf.insee.fr/def/base#validFrom 2003-01-01T00:00:00.000+01:00
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/15 http://www.w3.org/2004/02/skos/core#definition http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/15/noteGenerale/v1