Description of node <http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/01/noteGenerale/v1>

Subject Predicate Object
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/01/noteGenerale/v1 http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type http://rdf-vocabulary.ddialliance.org/xkos#ExplanatoryNote
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/01/noteGenerale/v1 http://purl.org/pav/version 1
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/01/noteGenerale/v1 http://rdf-vocabulary.ddialliance.org/xkos#plainText L'activité agricole se définit par l'exploitation des ressources naturelles en vue de la production des divers produits de la culture et de l'élevage. Elle inclut aussi les services qui s'intègrent dans les opérations normales de culture (y compris plantations ornementales) et d'élevage.L'organisation de la division 01 repose sur la distinction entre les productions végétales (01.1: culture) et les productions animales (01.2 : élevage) exercées pour compte propre, à titre temporaire ou permanent. Au sein du premier groupe, on s'efforce de distinguer les grandes cultures (01.1A), extensives et à cycle annuel généralement, comme celles des céréales, les cultures intensives maraîchères ou florales (01.1C, 01.1D), et les cultures à cycle long concernant les plantations (café, cacao, ...), les vignobles et les vergers (01.1G, 01.1F). D'autres clivages ne sont pas praticables (cultures d'exportation/cultures vivrières ou cultures irriguées/cultures sèches). Les distinctions au sein du groupe 01.2 (élevage) reposent sur les espèces animales sans détailler les spécialisations (viande, lait, laine, ...) et sans distinguer l'élevage hors sol de l'élevage extensif.Le groupe 01.3 (culture et élevage associés) rompt avec la logique générale de recherche des produits caractéristiques végétaux ou animaux ; il prend acte du fait que de nombreuses exploitations agricoles, en particulier en Europe, réalisent une production assez équilibrée sur les deux domaines ; il serait arbitraire de s'astreindre à les reclasser vers l'un ou l'autre.Certaines opérations normalement intégrées à un processus de culture où d'élevage peuvent être réalisées pour compte de tiers par des unités spécialisées, en tant qu'activités de services à la culture (01.4A) ou à l'élevage (01.4D). Par convention, la réalisation de plantations ornementales relève de 01.4B. De même, les prises en pension des animaux de ferme relèvent de 01.4D.Enfin, la chasse (01.5Z), en tant qu'activité productive alternative à l'élevage, concerne toujours certaines régions du globe, sans qu'on cherche à en spécifier les produits. Les peaux ou les viandes, par exemple, ne sont pas distinguées de celles des animaux d'élevage. La cueillette, en revanche, est implicitement incluse dans la sylviculture.L'activité agricole exclut, en aval, les activités de transformation des produits agricoles (division 15 : industries alimentaires ; division 16 : industrie du tabac), au-delà de leur préparation pour les marchés primaires. Mais, par exception à la règle de classement à l'aval des activités intégrées, les transformations réalisées à la ferme à partir de sa propre production agricole ne modifient pas le classement agricole de l'unité (par exemple : fabrication de vin à partir du raisin , d'huile à partir d'olives, de fromage à partir de lait, ...).L'activité agricole exclut, en amont (division 45 : construction), les activités de mise en état des terres (terrassements, drainages, édification de rizières). Par ailleurs, les coopératives agricoles (c'est-à-dire au service des agriculteurs) sont à classer en fonction de leur activité propre, souvent commerciale.
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/01/noteGenerale/v1 http://purl.org/dc/terms/language fr
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/01/noteGenerale/v1 http://eurovoc.europa.eu/schema#noteLiteral <div xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml"><p>L'activité agricole se définit par l'exploitation des ressources naturelles en vue de la production des divers produits de la culture et de l'élevage. Elle inclut aussi les services qui s'intègrent dans les opérations normales de culture (y compris plantations ornementales) et d'élevage.</p><p>L'organisation de la division 01 repose sur la distinction entre les productions végétales (01.1: culture) et les productions animales (01.2 : élevage) exercées pour compte propre, à titre temporaire ou permanent. </p><p>Au sein du premier groupe, on s'efforce de distinguer les grandes cultures (01.1A), extensives et à cycle annuel généralement, comme celles des céréales, les cultures intensives maraîchères ou florales (01.1C, 01.1D), et les cultures à cycle long concernant les plantations (café, cacao, ...), les vignobles et les vergers (01.1G, 01.1F). D'autres clivages ne sont pas praticables (cultures d'exportation/cultures vivrières ou cultures irriguées/cultures sèches). </p><p>Les distinctions au sein du groupe 01.2 (élevage) reposent sur les espèces animales sans détailler les spécialisations (viande, lait, laine, ...) et sans distinguer l'élevage hors sol de l'élevage extensif.</p><p>Le groupe 01.3 (culture et élevage associés) rompt avec la logique générale de recherche des produits caractéristiques végétaux ou animaux ; il prend acte du fait que de nombreuses exploitations agricoles, en particulier en Europe, réalisent une production assez équilibrée sur les deux domaines ; il serait arbitraire de s'astreindre à les reclasser vers l'un ou l'autre.</p><p>Certaines opérations normalement intégrées à un processus de culture où d'élevage peuvent être réalisées pour compte de tiers par des unités spécialisées, en tant qu'activités de services à la culture (01.4A) ou à l'élevage (01.4D). Par convention, la réalisation de plantations ornementales relève de 01.4B. De même, les prises en pension des animaux de ferme relèvent de 01.4D.</p><p>Enfin, la chasse (01.5Z), en tant qu'activité productive alternative à l'élevage, concerne toujours certaines régions du globe, sans qu'on cherche à en spécifier les produits. Les peaux ou les viandes, par exemple, ne sont pas distinguées de celles des animaux d'élevage. La cueillette, en revanche, est implicitement incluse dans la sylviculture.</p><p>L'activité agricole exclut, en aval, les activités de transformation des produits agricoles (division 15 : industries alimentaires ; division 16 : industrie du tabac), au-delà de leur préparation pour les marchés primaires. Mais, par exception à la règle de classement à l'aval des activités intégrées, les transformations réalisées à la ferme à partir de sa propre production agricole ne modifient pas le classement agricole de l'unité (par exemple : fabrication de vin à partir du raisin , d'huile à partir d'olives, de fromage à partir de lait, ...).</p><p>L'activité agricole exclut, en amont (division 45 : construction), les activités de mise en état des terres (terrassements, drainages, édification de rizières). Par ailleurs, les coopératives agricoles (c'est-à-dire au service des agriculteurs) sont à classer en fonction de leur activité propre, souvent commerciale.</p></div>
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/01/noteGenerale/v1 http://rdf.insee.fr/def/base#validFrom 2003-01-01T00:00:00.000+01:00
http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/01 http://www.w3.org/2004/02/skos/core#definition http://id.insee.fr/codes/nafr1/division/01/noteGenerale/v1